RUE DES GUERRIERS.

 

OBERT DE DURAS, cousin de la reine Jeanne, s'étant emparé du château des Baux, en l'année 1355, les Etats de Provence levèrent des troupes pour aller assiéger cette place et la retirer des mains de Robert, ce qui eut lieu en effet. Bertrand de Jouques, duquel nous avons déjà parlé à l'occasion de la rue qui porte son nom ( ou plutôt un autre Bertrand de Jouques, père ou oncle de celui-là ) fui mis à la tête de la compagnie que la ville fournit pour ce siège. 1 Cette compagnie fut réunie et exercée, avant le départ général des troupes, en dehors et le long du rempart occidental du bourg Saint-Sauveur, d'où vint qu'on appela cet emplacement le quartier des Guerriers; et lorsque douze ou treize ans plus tard cet emplacement fut renfermé dans la ville à cause de la terreur qu'inspiraient les troupes de Louis d'Anjou, comme nous l'avons dit à l'article précédent, on conserva ce nom des Guerriers à la rue qui fut bâtie sur le lieu même où était situé le rempart dont nous venons de parler.

 

1 Pitton, Hist. d'Aix, pag. 184. Retour